F.A.Q.

Voici quelques questions sur le sans gluten qui reviennent régulièrement. Si vous avez d’autres questions, vous pouvez m’écrire à l’adresse louise@bylouisesk.com

Here are some questions that are often asked (please read below for the English version). If you have any questions, you can email me on louise@bylouisesk.com

Sommaire :

  1. Qu’est-ce que le gluten ? Pourquoi tu n’en manges pas ? Qu’est-ce que ça te fait ?
  2. Le lactose c’est quoi ? Pourquoi tes recettes sont-elles toutes dairy free ?
  3. Qu’est-ce que ça change de manger bio ?
  4. C’est quoi être locavore ?
  5. Quel sport pratiques-tu ?
  6. D’où viennent tes recettes ?

1. Qu’est-ce que le gluten ? Pourquoi n’en manges-tu pas ? Qu’est-ce que ça te fait ?

Ceci est probablement une des questions sur le sans gluten que l’on me pose le plus souvent.

Le gluten est une protéine qui se trouve dans beaucoup d’aliments et dont l’intolérance engendre un régime de vie différent de la majorité des occidentaux. C’est-à-dire…? Le gluten est contenu dans les céréales telles que le blé et ses dérivés (épeautre, froment…), l’orge et le seigle. Concrètement, cela veut dire que si on ne mange pas de gluten, on élimine le pain, les pâtes, les gâteaux, les pizzas, les sandwichs, les tartes, les crêpes, les sauces industrielles et d’autres encore. Il faut donc du temps pour s’adapter.

NB : On parle d’intolérance au gluten et non d’allergie qui beaucoup plus rare et qui peut provoquer des oedèmes de Quinck alors que l’intolérance est très contraignante mais pas aussi “grave”.

Comment fais-tu alors pour cuisiner ? On peut bien sûr faire tous ces plats en utilisant d’autres farines, c’est ce que je fais. J’utilise en particulier la farine de riz, de maïs, de pois chiche et de châtaigne que je trouve en magasin bio. Le sarrasin est aussi une bonne alternative pour les crêpes et cela revient à faire des galettes bretonnes comme on les aime !

Depuis 2-3 ans, de plus en plus de produits sans gluten existent et sont même vendus dans les supermarchés classiques. Yay ! Mais il faut bien les choisir parce qu’ils sont loin d’être tous bons, c’est pour ça que j’en teste pas mal et que je cuisine beaucoup moi-même (en plus c’est bien meilleur !!)

Quelle est ton expérience avec le gluten ? J’ai mis beaucoup de temps à me rendre compte que j’étais intolérante au gluten parce que ce n’est pas encore très connu en France (je l’ai découvert à Londres en 2008) et aussi parce que les symptômes que l’on peut avoir sont assez communs, surtout quand on est en prépa par exemple… J’étais tout le temps très très fatiguée (exemple type : “Allez, à 16h je me prends une petite brioche à la boulangerie pour me donner des forces et tenir les 2 heures de TD de maths”, tu parles, j’arrivais à peine à ne pas m’écrouler sur ma table après cela). Le gluten met aussi dans un état de déprime. C’est-à-dire qu’on est juste tout le temps triste, sans même qu’il y ait de raison pour. Il y a d’autres symptômes comme des problèmes digestifs, l’anorexie, des crampes musculaires, des ballonnements, des douleurs abdominales, des irrégularités menstruelles, des problèmes de peau… Mais l’expression des symptômes varie en fonction des personnes.

Bon pour finir sur une touche plus joyeuse, je dirais qu’aujourd’hui il est beaucoup plus facile de vivre sans manger de gluten.  Je découvre tous les jours de nouveaux produits ou de nouvelles marques qui valent la peine d’être achetées et mangées. Et puis ça me force à bien manger, à cuisiner et à m’intéresser à mon alimentation. Maintenant j’adore !

Diagnostic officiel : On peut aujourd’hui être remboursé jusqu’à un certain montant lorsqu’on est déclaré intolérant sans gluten auprès de sa Sécurité Sociale. Pour cela il faut immédiatement voir son médecin pour faire une biopsie qui permettra de détecter l’intolérance ou non. C’est une procédure assez violente je trouve et surtout qu’il faut le faire dès le début parce que ça ne marche pas quand ne mange pas de gluten et qui aurait envie de recommencer à manger du gluten quand on sait que c’est ça qui nous rend malade ?! Apprenez-en plus sur la procédure sur la page de l’AFDIAG.

Diagnostic officieux : Essayez de ne pas manger de gluten pendant 3 semaines et vous verrez si vous vous sentez mieux ou pas. Mangez du riz complet, des pommes de terre et du maïs en féculent; plein de légumes et fruits, du poisson et de la viande. Si vous vous sentez moins gonflé après chaque repas, que vous avez plus d’énergie et que vous vous sentez mieux de manière générale, vous êtes sûrement sensible au gluten, voire intolérant ! A ce moment-là faites un test chez un allergologue.

Tes conseils pour les personnes qui découvrent leur intolérance au gluten et qui se posent beaucoup de questions sur le sans gluten ?

Pas de panique ! Les premiers mois sont les plus difficiles. Je trouve que ça s’améliore avec le temps. A partir du moment où j’ai découvert que je ne devais pas manger de gluten, j’ai passé 6 mois à vivre dans le déni, à me dire que c’était ma tête qui décidait et pas mon corps. Puis j’ai fini par comprendre qu’il valait mieux m’accepter comme j’étais, faire un avec mon corps et que ça allait sûrement m’aider plus qu’autre chose. J’ai donc décidé d’arrêter définitivement 6 mois plus tard, c’est-à-dire en février 2009. Mais c’était très très dûr et toutes les 3 semaines je craquais. Je ne pensais qu’à tout ce que je ne pouvais pas manger, je rêvais la nuit de gâteaux, de pizzas et de tartines. Et puis un jour en rentrant de vacances, je me suis dit qu’il était temps de prendre ma vie en main au lieu de la subir. Et je n’ai pas mangé de gluten depuis, sauf par accident ou mégarde (ce qui m’arrive encore aujourd’hui quand je vais au restaurant par exemple et que j’oublie qu’il y a parfois de la farine de blé dans les sauces; car il y a du gluten partout donc dès qu’on mange hors domicile il faut être très vigilant).

Ce que je peux dire aujourd’hui avec mon expérience c’est :

  • 1 – Se renseigner : définir ce qu’est le gluten et dans quoi il est contenu (regarder mon paragraphe au-dessus)
  • 2 – Accepter qu’on va devoir vivre autrement et qu’il va falloir un temps d’adaptation mais qu’on est comme ça et on ne peut rien y faire. Ce n’est pas une tragédie, il faut juste penser à toutes les bonnes choses qu’on peut manger et non pas à ce qu’on ne pourra pas manger. Se focaliser sur le positif et éviter tous les rayons gâteaux, les boulangeries et tout ça pour ne pas se torturer inutilement.
  • 3 – En parler à ses hôtes. Quand on est invité chez des amis, autant les prévenir pour qu’ils puissent préparer le repas en fonction (riz + légumes, viande ou poisson non pané est toujours un choix sans risque).
  • 4 – S’entourer de personnes qui vivent la même chose car il est toujours plus facile de traverser des épreuves lorsqu’on est bien entouré. N’hésitez pas à poser des questions sur mon groupe facebook “La vie facile bio sans gluten et sans lactose” ou sur celui de l’AFDIAG (Association des Intolérants Au Gluten).
  • 5 – Se mettre à cuisiner de bons petits plats le plus tôt possible : non seulement c’est ce qu’il y a de mieux pour soi niveau vitamines & co. (cf. Jamie Oliver) mais en plus c’est comme ça qu’on prend le moins de risque de contamination (et on fait des économies :p)

Pour plus d’infos, consultez le site de l’AFDIAG (Association Française des Intolérants Au Gluten).

Finalement on prend conscience de son corps, de ce qu’on mange et on fait beaucoup plus attention à soi donc une fois qu’on a réussi à passer outre c’est un mal pour un bien !

 

2. Et le lactose c’est quoi ? Pourquoi tes recettes sont-elles toutes dairy free ?

L’intolérance au lactose ressemble beaucoup à l’intolérance au gluten et je me rends compte que pas mal de personnes présentent les 2. A priori, je ne pense pas être intolérante au lactose cependant je me sens beaucoup mieux quand je n’en mange pas. Les personnes qui sont intolérantes au lactose présentent à peu près les mêmes symptômes que les intolérants au gluten.

Dans quoi est-ce qu’il y a du lactose ? Le lactose se trouve dans le lait, le beurre, la margarine, les yaourts et le fromage. Certains produits ont une teneur plus importante que d’autres et certaines personnes sont plus sensibles que d’autres. Ce qui est difficile comme pour le gluten c’est identifier tous les produits dans lesquels on trouve du lactose parce qu’on ne penserait pas forcément à éliminer la charcuterie, les produits de boulangerie, les soupes, les sauces pour salade, les gâteaux, les cookies…

La solution ? Lisez les étiquettes. Il faut éliminer le lactose complètement de son alimentation. Ce n’est pas facile au début, mais si l’on est bien accompagné et bien entouré cela est beaucoup plus simple et agréable.

Diagnostic officieux : Comme pour le gluten, essayez de ne pas manger de lactose pendant 3 semaines et vous verrez si vous vous sentez mieux ou pas. Si vous vous sentez moins gonflé après chaque repas, que vous avez plus d’énergie et que vous vous sentez mieux de manière générale, vous êtes sûrement sensible au lactose, voire intolérant ! A ce moment-là faites un test chez un allergologue.

Pour plus d’infos, consultez le site sanslactose.com

Attention ! Mes recettes ne sont pas toutes sans lactose, mais toutes sans produits laitiers.

 

3. Qu’est-ce que ça change de manger bio ? 

J’ai présenté ma réponse dans mon post “Manger bio, qu’est-ce que ça veut dire ?“.

 

4. C’est quoi être locavore ?

Un autre retour aux sources est en train de se développer : le local food. Il s’agit tout simplement de manger ce qui provient des producteurs locaux. C’est-à-dire qu’on va faire ses courses au marché ou on achète ses produits marque “France” et au lieu de “Chili” ou autre. C’est plus écolo mais ce n’est pas toujours bio. Et puis ça fait surtout vivre les petits producteurs du marché qui font parti du charme des villes françaises !

 

5. Quel sport pratiques-tu ?

Je fais du yoga (Ashtanga) et je cours. Je marche beaucoup aussi parce qu’à Paris c’est un bonheur de se déplacer à pieds, c’est tellement beau. J’essaie de faire 1 séance de yoga et 1 à 2 footings de 45-60  min par semaine. C’est pas toujours facile quand il faut s’adapter à un nouveau rythme, on est souvent fatigué, démotivé, débordé, etc. mais essayez de motiver vos amis par exemple, ce sera beaucoup plus facile d’y aller à plusieurs !

 

6. D’où viennent tes recettes ?

J’expérimente régulièrement de nouvelles recettes. En découvrant que j’étais intolérante au gluten, j’ai été plus ou moins forcée à me mettre aux fourneaux. Petite déjà, je préparais tout le temps des gâteaux et parfois des repas entiers pour mes parents, ma soeur et mes amis. Soit j’adapte des recettes traditionnelle pour les rendre gluten free soit j’ouvre le placard et j’invente en fonction de ce qui me fait envie :)

 

Index:

  1. What is gluten? Why don’t you eat any and what does it do to you?
  2. What is lactose? Why are your recipes all dairy free ?
  3. What does it change to eat organic?
  4. What is locavore ?
  5. Which sports do you practice ?
  6. Where do your recipes come from ?

 

1. What is gluten? Why don’t you eat any and what does it do to you?

Gluten is a protein that you can find in cereals such as wheat, barley, oat and rye. In other words, when you don’t eat gluten you erase all bread, pasta, cakes, pizzas, sandwiches, pies, pancakes, industrial sauces (& so on) from your diet. So it takes time to get used to.

NB : Gluten intolerance, which is also called Celiac disease, is more common than gluten allergy which is a lot more severe.

How do you manage to cook then? You can cook naturally without gluten. So when it comes to cooking meals at home there’s no problem because I know that there won’t be any issues with contamination. When I’m craving something sweet or just baked, then it becomes tricky and I need to use gluten free flours. I like to use rice, corn, chickpeas and chesnut flours. I buy them all in organic stores. I also use buckwheat sometimes (and you can always make French « galettes » naturally gluten free!).

The last 2-3 years I’ve seen a lot of new gluten free products appear and being sold even in supermarkets. Yay! But they are far from being all tasty so you have to pick the right ones… This is also why I’ve started cooking a lot myself again (not to mention how much better it tastes!).

What is your experience with gluten? It took me a lot of time to find out that I was gluten intolerant because it isn’t part of common knownledge in France. I discovered it in London in 2008. Also, the symptoms that you can express are quite common, especially when you study in a prep school (moment when it all really started). I was always more than extremely tired (typical example: “Ok, it’s 4 PM it’s time for the French “goûter”, so let me go to the bakery around the corner and have a “brioche” to gain some strengh and hold out to the end of these 2 last maths classes”, pfff, it just made it worse and it was just soo hard just to keep my head up after that). Gluten can also brings you in a depressive state of mind. You are just always sad, without having any reasons to be. Then there are other symptoms like digestive problems, anorexia, muscular cramps, bloating, stomachaches, period irregularities, skin issues… nevertheless all these symptoms vary from a person to another.

In order to finish on a more positive note, I’d say that now there are more and more gluten free products that are worth being bought. Moreover, I’m naturally forced to take care of myself and my diet (not that I didn’t before, I’ve always been so interested in food and well-being). Now I love it and would never go back to a gluten heavy diet!

Official diagnosis: If you get declared gluten intolerant in the French Securité Sociale’s database, you can get reimbursed up to a certain amount on industrial gluten free products. For that to happen, you need to consult your GP immediately and do a biopsy which will detect if you are gluten intolerant or not. This procedure is quite brutal I think and you have to do it right from the beginning because if you already have stopped eating gluten, it won’t work. And who would want to start eating gluten again when you’ve realized that it makes you sick?! You can read more on this matter on the official French gluten intolerants’ association homepage (but it’s in French): AFDIAG.

Unofficial diagnosis: Try not to eat gluten for 3 weeks and you’ll see if you’ll feel better or not. Eat rice, potatoes and corn; a lot of vegetables and fruits, fish and meat (if you aren’t vegan or vegetarian). If you feel less bloated after each meal, if you don’t have all the symptoms and overall have more energy then you are likely to be gluten sensitive or even intolerant! Go to an allergy specialist to get tested.

What is your advice for people who are discovering their gluten intolerance?

Don’t panic! The first months are the most difficult. I find easier as time goes by. It’s like everything, you just need to get used to it. After the moment when I discovered that I shouldn’t eat gluten, I spent 6 months living in denial, thinking that it was all in my head and that I was the one to decide over my body. Thus I realized that I’d better accept myself as I was and work along with my body instead of against it. So I finally decided to try without gluten 6 months later (in February 2009). It was extremely difficult and every 3 weeks I slipped. The only thing I was thinking and dreaming about was pancakes, bread, pizzas and cakes. And then one day, after some relaxing holidays I decided to take control of my life and I stopped completely. I mean for good. I haven’t eaten gluten since except by accident.

What I can say today with my experience is:

1 – Research information: define what gluten is and determine in which elements of your diet it is contained.

2 – Accept that you are going to live in a different way for the rest of your life and you’ll probably need some time to adapt. But keep in mind that it is for the better. You can’t change how you were made, it’s just the way you are, and it is not a problem! It’s not a tragedy; you need to focus on all the good stuff that you’ll be able to eat. Think positive and avoid all the places you could be tempted.

3 – Talk about it to your hosts. When you are invited at some friends’, you should warn or remind them what they can prepare for dinner.

4 – Get to know and surround yourself by people who experience the same. It’s always easier to go through a tough time when you have someone to talk to. Don’t hesitate to ask questions on my facebook group “La vie facile bio sans gluten et sans lactose” or other facebook groups in English or even email me (bylouise.sk@gmail).

5 – Get back to the dishes and cook nice little meals naturally gluten free. It’ll make everything so much easier. Plus it’s cheaper than going out and so much better for your health and everything. (cf. Jamie Oliver)

For more information (in French) you can visit AFDIAG’s homepage. 

 

In the end, you’ll be more conscious about your body and what you put in it. You become more aware of yourself so it’s “a bad for a good” as you say in French.

 

 

2. What is lactose ? And why are your recipes dairy free ?

Lactose intolerance is a lot like gluten intolerance symptom-wise and I’ve realized that a lot of people have both. I don’t think that I really am lactose intolerant because I can eat butter, but I don’t eat dairy. All my recipes are dairy free!

What contain lactose ? Lactose is the sugar in the milk, butter, margarine, yogurt and cheese. Some products show higher levels of lactose than others. What is difficult, like for gluten, is to identify all the products that contain lactose and which you wouldn’t have thought of. For instance, you wouldn’t have thought of eliminating « charcuterie », baked goods, soups, cakes or cookies from a lactose free diet…

The solution? Read the labels. You have to eradicate lactose from your diet. It’s not easy in the beginning but if you are « well » surrounded it’s easier.

Unofficial diagnosis: as for gluten, try not to eat lactose for 3 weeks and you’ll see if you feel better or not.

For more info in French, you can visit sanslactose.com

 

3. What does it change to eat organic? 

I presented my response (in French only, it was before I started the English version) in my post “Manger bio, qu’est-ce que ça veut dire ?“.

If you are interested in reading this post in English, just email me and I’ll get it done.

 

4. What does it mean to be locavore ?

Another way to go back to basics is to be locavore: eating only local food. It’s easy, you just eat what comes form local farmers. That is to say that you go to the food market to buy groceries or you choose only the products that come from France (or your respective country). And it helps keep small French farmers alive, which is part of the French charm!

 

5. Which sports do you practice?

I do yoga (Ashtanga) and I run. I walk a lot as well because Paris is such a beautiful city to wander in. I try to do 1 yoga class and 1 or 2 joggings of 45-60 minutes per week. It’s not always easy when you have a lot going on, you are often tired, lacking of motivation or overwhelmed with work and stuff etc. but try to get your friends to do it with you for instance, it’ll get easier and funnier!

 

6. Where do your recipes come from?

I experiment regularly with new recipes. When I discovered that I was gluten intolerant, I was forced to cook and develop new and tasty recipes for myself. Already when I was little, I loved baking and preparing complete diners for my parents, sister and friends.

Finally, I either get inspired from traditional recipes which I turn gluten free or sometimes I just open the cupboard and use whatever I feel like using :)