Browsing Category

Interviews

Interviews RENCONTRES

[ LE JOURNAL sans gluten ] DANS LE QUOTIDIEN DE CAROLE, CO-FONDATRICE DE MY FREE KITCHEN

29 December, 2016

english version below

Si vous travaillez ou vivez dans le 9ème, vous avez très probablement déjeuné ou diné chez My Free Kitchen. Si vous mangez sans gluten, vous avez sûrement brunché ici un weekend. Et sinon, foncez ! Grâce à Carole et à son frère Philippe, le 9ème ne manque plus de gourmandises sans gluten depuis septembre 2014. Je parle du restaurant en détail ici : My Free Kitchen.

Cela fait donc 2 ans que Carole a ouvert son restaurant et a comme priorité de permettre à tous ses gourmands de bien manger. Je rencontre Carole chez elle pour découvrir ses indispensables sans gluten ainsi qu’une préparation exclusive de son petit déjeuner plutôt atypique !

Continue Reading

Interviews LE JOURNAL RENCONTRES

[ LE JOURNAL sans gluten ] LES PÊCHéS MIGNONS SANS GLUTEN DE MARINE, REDAC CHEF DE BECAUSE GUS

6 July, 2016

Il y a quelques semaines, j’ai retrouvé Marine, rédactrice en chef de Because Gus – le site sans gluten fondé par Cécile dont vous pouvez retrouver l’interview ici on s’est vu chez elle afin qu’elle me raconte ses pêchés mignons sans gluten. Bien qu’elle ne soit pas intolérante au gluten, elle anime ce media avec le sourire depuis son arrivée en février 2015 en temps que pigiste puis novembre 2015 en temps que rédac chef.  Continue Reading

Interviews LE JOURNAL

[ LE JOURNAL sans gluten ] LE QUOTIDIEN DE CECILE, FONDATRICE DE BECAUSE GUS

19 May, 2016

Je continue mes portraits dans la lignée de ceux d’Angèle (La Guinguette d’Angèle), Clemsansgluten ou Caroline Boulinguez (fondatrice du studio de yoga Samashtiti studio). Cette fois, l’interview est centrée sur ce que Cécile mange au quotidien, c’est-à-dire tous ses secrets sans gluten !

Cécile est gaga de Gus. Et on comprend pourquoi ! Tout noir, tout doux, il ne mord pas et ne griffe pas. C’est Gustave (oui!) son chat, qui la soutient tous les jours dans son régime alimentaire car lui aussi a des allergies (qui aurait deviné que les chats aussi avaient des allergies !). C’est donc de là que vient le nom Because Gus, le quotidien spécialisé dans le sans gluten qu’elle a lancé il y a à peine plus d’un an.

A fond dans Because Gus depuis le lancement, Cécile n’a pas arrêté, pour enchainer Noël et l’ouverture de la boutique Biocoop Dada, une animation crêpes au BHV Marais, un food corner sur le stand du SAAPS (c’est là que j’avais fait mon atelier cuisine avec la génoise aux fraises) pour ne citer que quelques événements. 

Je rencontre Cécile chez elle et après avoir dégusté une tasse de thé au riz dans sa cuisine ensoleillée, Cécile me dévoile son quotidien sans gluten ! 

Continue Reading

Interviews RENCONTRES

[ Portrait ] Angèle de La Guinguette d’Angèle

10 October, 2015

(IN ENGLISH BELOW)

Angèle… une rencontre très particulière. En discutant avec elle j’ai eu l’impression qu’une connexion s’était installée. En quelques instants, j’ai su que nous avions des visions très similaires de la vie, de la nutrition et du bonheur. Angèle est une femme qui transparait comme sincère, humble et une “belle personne”. J’ai été touchée par sa simplicité, sa joie de vivre et sa légèreté. Si vous ne la connaissiez pas, sachez qu’Angèle n’est pas là pour “surfer” sur la mode du sans gluten. Elle y consacre tout son temps depuis qu’elle a lancé son service traiteur “La guinguette d’Angèle” il y a plus de 3 ans. Aujourd’hui, elle a écrit un livre aux éditions Marabout, Délicieusement green, ouvert un comptoir detox dans le 1er arr. de Paris et présente en ce moment ses gourmandises aux défilés et soirées de la fashion week ! Voici ce dont nous avons discuté.

Où vis-tu ?

Paris dans le 11ème dans une grande maison avec les amis d’enfance et je pars à la campagne tous les weekends pour prendre l’air.

 

Qu’est-ce qui t’a amené à t’intéresser à la nutrition et au sans gluten en particulier ?

Continue Reading

Interviews RENCONTRES

[ Portrait ] Clem sans gluten

10 September, 2015

(IN ENGLISH BELOW)

 

Clémentine Miserolle, vous la connaissez sûrement si vous êtes intolérant au gluten, c’est clemsansgluten. Elle est la fondatrice de l’un des blogs sans gluten français les plus affluents, écrit chaque semaine des recettes pour rtl et meltyfood et rassemble une communauté de plus de 14 000 personnes. De par nos histoires similaires (même si elle a traversé des épreuves bien plus intenses et douloureuses que moi), je retrouve en elle cette sensibilité pour transformer une maladie en une expérience positive et une expérience de partage. Une belle rencontre que je voulais partager avec vous.

Continue Reading

BIEN ÊTRE Interviews Le corps RENCONTRES

Interview de Caroline Boulinguez, fondatrice du Samashtiti Studio à Paris

22 July, 2015

(IN ENGLISH BELOW)

Caroline Boulinguez est une personne extra-ordinaire car véritablement, des personnes comme elle, on en rencontre pas tous les jours. Si vous vivez à Paris et que vous avez déjà pris des cours d’Ashtanga yoga, c’est grâce à elle. Il y a 20 ans, elle a fait venir la discipline dans notre capitale. Je l’ai d’abord rencontré lorsqu’elle donnait des cours dans son studio Samashtiti Studio à Bastille, puis je l’ai vu dans un reportage sur le yoga et appréciais évidemment beaucoup ses cours. Lors des cours de yoga que j’ai pris à Bali, j’ai pu constater que même si les sessions étaient de haut niveau, j’avais vraiment acquis des bases solides grâce aux cours de Caroline. Les fondamentaux de la respiration, des postures et de non comparaison aux autres étaient en place. Je l’admire pour avoir apporté autant de bien-être autour d’elle. Echanger avec Caroline pour partager avec vous davantage sur son parcours, sa philosophie et sa relation au yoga a été un moment très précieux. Je suis ravie de vous en faire part ici.

Continue Reading

Interviews

(SERIES) Photographers Williams & Hirakawa

28 October, 2014

 

 

Artdepartment-bylouisesk

Un peu par hasard, je suis tombée sur le site de l’agence Art Department. Riche d’artistes de domaines variés, l’agence fait le lien avec les magazines de mode et entreprises de secteur créatif ou même financier.

Comme pour Eric Ray Davidson la semaine dernière, je suis particulièrement tombée sous le charme des photos de Williams & Hirakawa.

***

A bit randomly I landed on the page of the agency Art Department. Rich of artists in various fields, the agency makes the link with fashion magazines and companies from the creative or even financial field. 

Like Eric Ray Davidson last week, I was particularly charmed by the photographs of Williams & Hirakawa. 

williams&hirakawa-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa2-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa3-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa4-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa5-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa6-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa7-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa8-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa9-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa10-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa11-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa12-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa13-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa14-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa15-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa16-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa17-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa18-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa19-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa20-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa21-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa22-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa23-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa24-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa25-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa26-artdepartment-bylouisesk williams&hirakawa27-artdepartment-bylouisesk

Interviews

(SERIES) Photographer Bryan Adams

14 October, 2014

Artdepartment-bylouisesk

Un peu par hasard, je suis tombée sur le site de l’agence Art Department. Riche d’artistes de domaines variés, l’agence fait le lien avec les magazines de mode et entreprises de secteur créatif ou même financier.

Comme pour Richard Phibbs la semaine dernière, je suis particulièrement tombée sous le charme des photos de Bryan Adams.

***

A bit randomly I landed on the page of the agency Art Department. Rich of artists in various fields, the agency makes the link with fashion magazines and companies from the creative or even financial field. 

Like Richard Phibbs last week, I was particularly charmed by the photographs of Bryan Adams. bryanadams-artdepartment-bylouisesk bryanadams2-artdepartment-bylouisesk bryanadams3-artdepartment-bylouisesk bryanadams4-artdepartment-bylouisesk bryanadams5-artdepartment-bylouisesk bryanadams6-artdepartment-bylouisesk bryanadams7-artdepartment-bylouisesk bryanadams8-artdepartment-bylouisesk

Interviews

(SERIES) Photographer Richard Phibbs

16 September, 2014

Artdepartment-bylouisesk

Un peu par hasard, je suis tombée sur le site de l’agence Art Department. Riche d’artistes de domaines variés, l’agence fait le lien avec les magazines de mode et entreprises de secteur créatif ou même financier.

Je suis particulièrement tombée sous le charme des photos de Richard Phibbs. En voici quelques unes (ok en fait il y en a beaucoup !).

***

A bit randomly I landed on the page of the agency Art Department. Rich of artists in various fields, the agency makes the link with fashion magazines and companies from the creative or even financial field. 

I was particularly charmed by the photographs of Richard Phibbs. Here are a few (ok a lot!).

RichardPhibbs-Artdepartment-bylouisesk richardphibbs1-artdepartment-bylouisesk RichardPhibbs2-Artdepartment-bylouisesk Continue Reading

Interviews

(FEATURES) Peter Lindbergh at the Gagosian Gallery

13 September, 2014

 

Processed with VSCOcam with b1 preset Processed with VSCOcam with b1 presetProcessed with VSCOcam with b1 presetProcessed with VSCOcam with b1 preset

A la gallerie Gagosian de Paris, ce mercredi 10 septembre 2014, l’exposition  Peter Lindbergh a ouvert ses portes. J’ai eu la chance de pouvoir y passer. Je pensais que ce serait rempli de monde, mais j’étais… seule ! j’ai dû choisir l’heure parfaite pour y aller ;) Résultat, j’avais tout mon temps pour apprécier les photos ainsi que l’espace magnifique dans lequel elles sont exposées. Ce blanc sur tous les murs et la simplicité de l’architecture mettent vraiment en valeur les oeuvres.

La photo de Kate Moss : vous avez déjà dû la voir partout, plein de fois. C’était mon cas et je la trouvais très jolie. Mais en grand format… une émotion totalement différente m’envahit. J’ai réellement l’impression que Kate est là devant moi, j’ai presque envie de la prendre dans mes bras. Et c’est comme ça avec la plupart des photos. On oublie totalement que ce sont des images figées, on est plongé dans l’intimité des ces personnes aux visages et corps si esthétiques. J’en oublie que c’est du noir et blanc, une émotion forte est transmise.

Nul doute que Peter Lindberg a travaillé pour les plus grands magazines de mode comme Vogue, Harper’s Bazaar ou Interview, mais avec cette particularité qu’il aime les lignes simples et utilise très peu de retouches. D’ailleurs, j’ai encore du mal à croire que celle de Kate Moss a été orchestrée, elle parait tellement naturelle…  Né à Pissa en Pologne, Monsieur Lindbergh n’est pas devenu photographe avant la fin de la vingtaine ! Il a d’abord fait beaucoup de peintures, inspiré par Vincent Van Gogh et c’est par “accident” qu’il est devenu l’assistant du photographe Hans Lux pour un job “alimentaire”. 7 ans plus tard il commençait son travail pour Vogue et en 1992 il signait 4 ans chez Harper’s Bazaar.

Note : L’entrée de l’expo est gratuite et tous les fonds récoltés grâce au magazine de la collection (9,90€) sont reversés aux Reporters sans frontières. Je l’ai bien évidemment acheté après l’avoir feuilleté pendant bien 10 minutes. Même arrivée chez moi, Kate ne me quitte pas des yeux ;)

Peter Lindbergh at the Gagosian Gallery – 4 rue du Ponthieu, 75008 Paris. Ouvert du mardi – samedi de 11h à 19h.

***

At the Gagosian Gallery in Paris, this Wednesday, September 10th 2014, the Peter Lindbergh exhibition opened its doors. I had the chance to pass by. I thought it would be so crowded but I was… alone! I must have chosen the perfect hour ;) As a result, I could take all time needed to admire the photographs as well as the gorgeous space they are exposed within. This white color on all walls and the simplicity of the architecture really put the images forward. 

The photograph of Kate Moss: you have probably seen it everywhere, so many times. It was my cas and I found it very nice. But it large size… a completely different emotion is taking over. I truly have the impression that Kate is right in front of me, I almost want to hold her in my arms. And it’s like that with almost all the photographs. You completely forget that they are fixed images, you are thrown into some beautiful people’s intimacy. I forget that it’s black and white and a strong emotion is conveyed.

No doubt that Peter Lindbergh has worked for the biggest fashion magazines at the likes of Vogue, Harper’s Bazaar or Interview, but with this characteristic that he likes simple lines and uses only very few retouches. Incidentally, I find it very hard to believe that the photograph of Kate Moss was orchestrated, it seems so natural… Born in Pissa in Poland, Mr. Lindbergh only became a photographer in his late twenties! He started with a lot of painting, inspired by Vincent Van Gogh and it was by “accident” that he became Hans Lux assistant. 7 years later he started working for Vogue and in 1992 he signed a 4-year contract with Harper’s Bazaar. 

Note: The entrance is free and all the funds gathered through the exhibition’s magazine  (9,90€) are donated to Reporters sans frontières. I obviously bought it after having flipped through it for about 10 minutes. Even at home, Kate can’t stop looking at me ;)

Peter Lindbergh at the Gagosian Gallery – 4 rue du Ponthieu, 75008 Paris. Open tuesday to saturday from 11h to 19h.

 

Interviews

A moment with… Josephine from A Tasty Love Story

5 July, 2014

josephineAtastylovestory

A tasty love story has become a blog I regularly visit for healthy food ideas. Her instagram account is filled with great inspiring pictures and her blog recipes are healthy and informative. As a professional bachelor in nutrition and health, she knows her stuff. She is sharing a lot of her food trials and we are thankful for it. Here is a little bit about Josephine, the foodie blogger behind A tasty love story.

 

You study and blog about healthy, nutritious food. How did this all start?

I am actually not sure. I have been very interested in health and keeping a lean and fit body for as long as I remember. And combined with loving all aspects of food, especially the eating part, it sort of just came naturally to me!

What is your approach to health?

– Well health is such a broad term – and there is no doubt to me, that health goes way beyond the physical body. But that said, in my life it still starts with the more physical and practical approach. Being active and eating healthy is the best way for me to feel healthy, non stressed and in balance both mentally and physically.

You live in Denmark, in Aarhus to be precise. How do you think the Danish culture has influenced your lifestyle and choices around work, food and your blog?

– I love the Nordic food and there is no doubt that traditional Danish food as rye bread, oat porridge and summer berries are filled with nutrients, fibers and leads to good and healthy habits. But I would not say that the Danish food culture has been the major contributor to my current lifestyle. The modern Nordic food culture though is a huge inspiration when it comes to some of my recipe developing, and my memories of food served when I was a child definitely comes through too. I would rather say that my parents have inspired me to live as I do. I have my running from my father and my obsession with veggies from my mom, and of course they are rooted in the Danish culture as well, so all in all I might shine more through that what I myself think ;)

What are the places you like the most in Aarhus?

– I love all the parks, forests, small alleys with colorful old houses and old churchyards. Aarhus is where my heart is – and the best thing I know is starting the morning with a long run in my forest just taking everything in!

What are the 5 unavoidable health & cooking tips you have learnt?

– Eat vegetables and fruit
– Buy a food processor
– Cut back on sugar and refined carbs
– Enjoy every single meal equally much
– Only eat when you are hungry

 

Who & what inspire you?

– I am so inspired by all the talented chefs and food bloggers who are out there. I have always been very inspired by Green Kitchen Stories and My New Roots (two very popular food blogs).
And in general people I meet through my life, travels and job that have a food philosophy of their own and are really passionate about it!

What is the most helpful book you’ve read?

– I honestly do not have a true answer to this.  It could be the huge nutrition book from my BA education! But honestly I feel like answering ‘All seven Harry Potter books’ – but I do not think they have anything to do with health J

What helps you stay creative?

– The whole social media/bloggers universe out there and my love and passion for great and tasty food!

 

A short Proust-questionnaire

What is your favorite journey? 

– My trip to Thailand – I love that country and I had the most amazing organic cooking courses in the north of the country!

Which words or phrases do you most overuse? 

– I am hungry.

Which talent would you most like to have? 

– To be able to love and accept my entire body regardless of anything! Luckily this seems more attainable the older I get!

What is your current state of mind? 

– Happiness and excitement towards the future

What is your most treasured possession? 

– My boyfriend, hehe! Or else it must be my bicycle.

Where would you like to live? 

– In a beautiful huge, old and charming flat here in Aarhus, with a view of the oceans (as I already have) a large balcony and a little private garden!

Who are your heroes in real life? 

My mom… and all of my beautiful, strong and talented girl friends

What is your motto? 

Eat, love and laugh.

 

josephineAtastylovestory2

Interviews

News update: Djokovic, a book & Gerblé

5 June, 2014

djokovicgerblébylouisesk

Je me demandais bien quand ça allait arriver : Djokovic, égérie d’une marque sans gluten. Hier chez Monoprix, le grand, le vrai Novak (bon ok en papier) m’attendait vers les caisses. Parfait timing pour lancer cette pub en même temps que Roland Garros, Gerblé va pouvoir espère pouvoir sa place de marché dans le sans gluten. On serait plus de 6 millions de personnes intolérantes au gluten en France.

D’ailleurs Djokovic vient de sortir le livre “Serve to win” que vous pouvez trouver ici dans lequel il parle de son alimentation sans gluten. Intéressant.

On voit aussi beaucoup Djokovic sur le net dans cette vidéo où il trinque avec un des ramasseur de balles de Roland Garros…  Il est sympa ce Novak, hein ;)

***

It was only a matter of time before Novak Djokovic would start endorsements for gluten free names. While at Monoprix yesterday, no less than Novak himself (or him in paper) greeted me to the cashiers.Perfect timing for launching this ad as Roland Garros was about to start, Gerblé hopes to expand its market share with the gluten free market. We are no less than 6 million gluten intolerant people in France.

Novak Djokovic has also released a book “Serve to win” you can find here in which he talks about his gluten free diet. Interesting.

He has also been around on the internet with this video of him sharing a drink with a “ball getter” last week… One good guy, that Novak ;)

Interviews

Meeting Garance Doré

2 March, 2014

garance-dore-harpers-bazaar-australia

garancedorestationerybylouisesk

Samedi 1er mars. Paris

Premier weekend depuis le début de l’année où je ne bosse pas. Yeeeeees. Après un long jogging au Parc Monceau suivi d’un jus frais récupéré à La Table Verte, j’en profite pour me poser tranquillement chez moi et cuisiner.

Je me rends sur instagram et là Garance Doré apparaît en rappelant qu’elle est chez Colette pour présenter sa collection de cartes et carnets. Mon smoothie aux épinards attendra (oui aux épinards et c’est juste trop bon !), je m’en vais compléter ma collection de carnets.

 

Quelques impressions ? Garance Doré est simple comme sa plume (dans le bon sens du terme) – “je peux vous tutoyer ?”; Elégante – Outfit rouge en soie (n’est-ce pas ?) et talons noirs vertigineux. Elle a un teint éclatant et elle est graaaaaaande ! Même pas grâce à ses talons vu qu’on était assis. Et souriante. Très souriante.

Et Scott Schuman a des yeux bleus qui pétiiillent !

 

D’habitude j’ai toujours mille questions en tête et si je fais des interviews, évidemment je les prépare. Là, je n’avais rien préparé parce que c’était totalement une démarche impulsive et last minute. ‘Elle est là, autant en profiter pour discuter 5 minutes’. Quand je me suis retrouvée à 3 mètres d’elle, je me suis dit “mince, en fait je vais me retrouver à côté d’elle et je sais même pas ce que je vais lui dire…”. Et là, le tsunami de chaleur s’empare de moi. La bonne journée pour mettre le bon gros pull en laine. Et il fait 1000°C chez Colette. Je suis au top. 

Pourtant c’est pas la première fois que je me retrouve face à une personne dont le travail est une grande source d’inspiration, face à Natalia Vodianova, Kate Moss ou Paul McCartney j’étais plus cool (souvenir de mon passage chez Stella McCartney). Même quand j’ai rencontré Stella pour la première fois, j’étais plus cool. Beaucoup plus cool… c’est dire…

Pourtant, il y a plein de choses que j’aurais aimé savoir  :

  • qu’est-ce qu’elle lit comme journaux, blogs et magazines ?
  • qu’est-ce qui l’inspire au quotidien ? et comme idéal ? est-ce qu’elle a une routine “inspiration” le matin pour se mettre dans le bain ?
  • travailler en tant que freelance c’est passionnant mais également stressant pour son côté “non-sécurisé”. Comment gère-t-elle cet aspect ? Est-ce qu’elle y pensait au début ? Et aujourd’hui ?
  • une journée type chez Studio Doré ça existe ? Si oui, comment se déroule-t-elle ?
  • et elle, sa rencontre avec Stella (vidéo ci-dessous), comment l’a-t-elle vécu ?
  • le meilleur conseil qu’on lui ait jamais donné ? (ok classique mais efficace)
  • est-ce qu’elle mange encore gluten free ? Et bio ?
  • elle fait du yoga et s’intéresse à la healthy food mais son côté fille next door me dit qu’elle laisse aussi de la place aux petites gourmandises non healthy. Comment jongle-t-elle entre les deux ?

Finalement je me suis retrouvée à sourire, plaisanter et rigoler.

 

Saturday, March 1st. Paris.

First weekend of the year where I’m not working. Yeeeeees. After a long jog at Parc Monceau followed by a freshly squeezed juice from La Table Verte, I take the opportunity to relax at home and cook. 

I log onto Instagram and Garance Doré appears reminding us that she’s presenting her stationery collection at Colette today.  My spinach smoothie will wait (yes spinach, and it’s delish!), I’m going to complete my notebook collection.

A few impressions? Garance Doré is simple like her writing (in the good way); Elegant – red silky outfit (right?) and vertiginous heels. She has glowing skin and she is taaaaaall! Not even thanks to her heels as we were sitting. And smiling. She wears a big smile on her face – all the time.

And Scott Schuman has such sparkling eyes!

I always have questions in mind or , of course, if I do interviews I prepare them. But this was a completely impulse and last minute decision. ‘She’s here, I might as well chit chat for 5 minutes’. 3 meters away from her, I went ‘cr**, I’m gonna be next to her in few seconds and I have absolutely no idea of what I’m gonna say…’ And then a heat tsunami took over my body.  The perfect day to wear the good warm wool knitwear. And it’s like 1000°C at Colette’s. I’m feeling perfect. 

However it’s not the first time I face someone who’s work inspires me so much. I remained cool in front of Natalia Vodianova, Kate Moss or Paul McCartney (from my time at Stella McCartney). Even when I saw Stella for the first time I was cooler than this (literally). Much cooler…

There were so many things I would have asked her:

  • which newspapers, blogs and magazines does she read?
  • what inspires her in the daily? and as ideal? does she have a morning “inspiration” ritual?
  • working as a freelance is enthralling but also stressful. How does she cope with this? Was she thinking about it in the beginning? And now?
  • is there a typical day at Studio Doré? If there is, how does it roll out?
  • and what about her first meeting with Stella (video beneath), how did she experience it?
  • the best advice she was given? (ok classic but effective)
  • does she still eat gluten free? 
  • she does yoga and is interested in healthy food but the girl-next-door part of her tells me that she also leaves place to some indulging. How does she balance the two?

I ended up smiling, joking and laughing.

petit-bateau-garance-dore

 

cozy-2

 

francois-henri-pinault-garance-dore-1

 

meredith-melling pernilleteisbaek

stella-mc-cartneypictures above by garancedore.com

garancedorestationerybylouisesk4
garancedorestationerybylouisesk2

 

Interviews

Meet Elizabeth #SanFransisco #work #food #lifestyle

27 December, 2012

elizabethbarellisurbylouisesk

Récemment tu as quitté tout Paris, la France, l’Europe pour t’installer à San Fransisco, ville über cool. Raison 1ère : le taff. Es-tu une career girl ?

Je ne me vois pas du tout comme quelqu’un de “carrièriste” parce que je ne pense pas que mon travail soit le centre de ma vie. Je pense qu’il faudrait plutôt tendre vers “l’ambition”, même si “être ambitieux” peut être connoté négativement, je crois vraiment que les femmes ne devraient pas avoir honte de se dire ambitieuses. Il ne s’agit pas d’être féministe, ou carrièriste, mais avoir une profession qui nous plaît et réussir dans ce que l’on fait, c’est une forme de liberté. Même s’il prend la majeure partie de mon temps, pour moi le travail est secondaire et incomparable avec la famille, les amis et autres activités qui permettent le développement personnel. Au final, je pense qu’aimer son travail est nécessaire mais pas suffisant.

 

En quoi consiste ton travail ?

Je travaille pour une grande entreprise dans la technologie et l’entertainment, une spécialité de la Californie, dans le marketing et la communication- majoritairement online, c’est-à-dire que je m’occupe de gérer les investissements media pour les campagnes publicitaires sur internet et tout autres formes de communication (site, réseaux sociaux, etc…). Je n’étais pas spécialiste lorsque j’ai commencé ce poste, mais je réalise à quel point le sujet me passionne et évolue en permanence. C’est un travail vraiment stimulant qui demande beaucoup d’ouverture d’esprit et de curiosité car les choses peuvent bouger très vite dans cette industrie ! D’autre part, les services que j’aide à promouvoir fournissent des contenus culturels, musique et films, ce qui me permet de bien profiter du côté entertainment, en faisant par exemple des partenariats avec des festivals musicaux ou des avants-premières.

.
Tu as des origines américaines. Comment vis-tu ce retour aux sources ?

Je suis très heureuse et je me sens comme un poisson dans l’eau ! Clairement, mes amis me manquent, la nourriture un peu aussi (une bonne baguette s’il vous plait!)… Quand je regarde un film qui se déroule à Paris, j’ai forcément un petit pincement au coeur car je reste très attachée à la France, mais je me suis faite très vite au changement, et ici il y a d’autres avantages… comme l’océan, les montagnes et parcs naturels, une très bonne qualite de vie pour un moindre coût (sauf pour le loyer…). C’est difficile de se plaindre !

 

Je sais que tu adores faire la cuisine, tu continues à SF ? T’arrives à trouver le temps ?

Malheuresement, c’est diffcile en semaine de trouver le temps et la motivation de préparer des choses élaborées, et je me contente en général de quelque chose de léger, comme une bonne salade, mais ce soir par exemple, c’est soirée crêpes ! Grand classique pour mes amis americains… Le week end en revanche, je n’hésite pas à aller aux farmers market et découvrir des produits locaux. Ma dernière grande trouvaille, c’est al spaghetti squash (ça a l’air OUF !), une courge que l’on cuit au four pendant une heure et que l’on vide avec une cuillère. La chair ressemble vraiment à des pâtes (d’où le nom) et s’accompagne parfaitement d’une sauce bolognaise ou crème… Bref le subsitut parfait pour les pâtes, qui est sain, ne fait absolument pas grossir et ne donne pas envie de roupiller après manger… (et en plus c’est gluten free :))

.
As-tu découvert des spécialités ? Comment se dessine le paysage culinaire ouest-américain ?

San Francisco est une ville qui a une très bonne cuisine contrairement à ce que l’on pourrait croire, avec beaucoup d’influences mexicaine et asiatique, (parfois les deux mélangées!) sans oublier les spécialités de l’océan, dont beaucoup de fruits de mer…

Ici les taquerias sont très populaires (restaurant mexicain où l’on trouve des tacos, tortillas, enchiladas…) surtout dans le très populaire quartier de “the mission”, mais on trouve toutes sortes de cuisines: italienne, thai, chinoise, japonaise, française…ma dernière découverte est éthiopienne, délicieux.

J’ai l’impression qu’il y a enormement de choix et des prix assez accessibles (comparé à Paris) et le service est en général beaucoup plus appréciable… je suis fan des restaurants et coffee shop de Lower Haights (où j’habite), Hayes Valley  et Valencia Street.

 

Mon top 3:

LIMON, cuisine peruvienne

UVA ENOTECA, cuisine italienne

LOLO, cuicine mexicaine

.
Et le sans gluten dans tout ça ?? On trouve beaucoup de choses bio ?

Je ne suis pas une spécialiste du sans gluten, mais j’ai l’impression que c’est quelque chose que l’on trouve assez facilement. J’ai entendu parlé de Pica Pica, un restaurant où tout est préparé à base de farine de mais.

Il y a aussi beaucoup de rayons sans gluten dans les supermarchés, notamment chez Whole Food ou Trader Joe.

Le bio, ou plutôt “organic”, est bien évidemment très à la mode, même si contrairement en France, il n’y a pas de certification officielle. Le meilleur pour moi reste le farmer’s market !

.
Quelle est la plus belle chose que tu aies découverte depuis ton arrivée (toute catégorie) ?

Je crois qu’il est difficile de rester indifferent devant les plages de l’ocean placifique et les côtes alentours… je trouve aussi que les maisons victoriennes multicolores mettent instantanément de bonne humeur, et on ne se lasse pas de se balader et de faire du vélo, même dans les collines de la ville !

.
Secret de beauté – plat favoris – marque préférée ?

Secret de beauté : Evidemment il est imperative de manger sainement, et de faire des activites physiques, et pas seulement le vendredi soir en boite de nuit… J’adore le yoga, je recommande d’ailleurs pour les visteurs le cours de Rusty de Urban Flow, si populaire qu’il accueille presque 150 personnes tous les samedis matins ! Et si on pas le temps d’aller prendre des cours, on essaye de s’étirer comme un chat dans tous les sens pendant une bonne demi heure…ca m’aide clairement à me sentir mieux dans mon corps !

Plat favori : Originaire de Nice, je ne me lasserai jamais de la salade niçoise et de la ratatouille… c’est facile, léger, et on peut faire plein de variantes !

Marque / boutique préférée : Depuis que je vis ici, j’ai le virus internet que j’utilise pour presque tout ! Arrêter le shopping en magasin m’a permi de gagner beaucoup de temps, et d’en profiter pour faire d’autres choses… mais bon c’est sûr qu’un bon lèche-vitrine avant Noël entre copines, c’est super…

Personnellement j’adore le design et la décoration d’intérieur, et j’ai récemment découvert un super site auquel je suis totalement accro :www.fab.com

 

Le mot de la fin

J’ai moi aussi un blog, si vous avez envie de voir à quoi ressemble la côte Ouest, découvrir un peu de musique ou trouver un peu d’inspiration…

http://www.tumblr.com/blog/thepacifiste

 Quelques images de son blog….

tumblrlili1

tumblrlili2

tumblrlili3

tumblrlili4