Interviews RENCONTRES

[ Portrait ] Angèle de La Guinguette d’Angèle

10 October, 2015

(IN ENGLISH BELOW)

Angèle… une rencontre très particulière. En discutant avec elle j’ai eu l’impression qu’une connexion s’était installée. En quelques instants, j’ai su que nous avions des visions très similaires de la vie, de la nutrition et du bonheur. Angèle est une femme qui transparait comme sincère, humble et une “belle personne”. J’ai été touchée par sa simplicité, sa joie de vivre et sa légèreté. Si vous ne la connaissiez pas, sachez qu’Angèle n’est pas là pour “surfer” sur la mode du sans gluten. Elle y consacre tout son temps depuis qu’elle a lancé son service traiteur “La guinguette d’Angèle” il y a plus de 3 ans. Aujourd’hui, elle a écrit un livre aux éditions Marabout, Délicieusement green, ouvert un comptoir detox dans le 1er arr. de Paris et présente en ce moment ses gourmandises aux défilés et soirées de la fashion week ! Voici ce dont nous avons discuté.

Où vis-tu ?

Paris dans le 11ème dans une grande maison avec les amis d’enfance et je pars à la campagne tous les weekends pour prendre l’air.

 

Qu’est-ce qui t’a amené à t’intéresser à la nutrition et au sans gluten en particulier ?

J’ai beaucoup vécu à l’étranger et ai découvert d’autres formes d’alimentation plus développée. A San Fransisco on trouve beaucoup de locavore, de sans gluten ; en Australie, ils sont friands de detox, des green juices ; au Brésil, la nature offre des aliments incroyables avec beaucoup de bienfaits que l’on peut prendre plaisir à manger. En revenant des Etats-Unis à 17 ans, j’ai fait la rencontre d’une naturopathe lors d’un stage, Céleste Candido. Elle m’a fait découvrir la naturopathie et le jeûne. Ce fut ma réelle introduction dans le domaine. Aujourd’hui, je fais une école de naturopathie qui organise des cours les weekends.

 

Et quel a été le déclenchement pour le lancement de ta guinguette ?

Le tout a commencé par un des clients de Céleste que j’ai rencontré lors d’un stage, qui avait besoin d’aide pour cuisiner au quotidien et pour ses invités. Là, j’ai commencé tout doucement à faire à manger pour d’autres. Ceci s’est développé en service de traiteur bio sans gluten que je tiens depuis un moment maintenant. Mes principaux clients étaient surtout des personnes qui travaillent de la mode, des actrices… Un milieu assez élitiste en somme mais je considère que tout le monde a le droit de bien manger. J’avais envie de populariser l’accès à la bonne alimentation et cela a commencé par le livre d’ailleurs (Délicieusement green, éditions Marabout, ndlr) puis l’ouverture du comptoir detox. Je veux montrer (et on se rejoint clairement sur ce point, ndlr) que ce n’est pas si dur de cuisiner sans gluten.

 

Tu viens de sortir un livre de recettes, as ouvert le comptoir detox rue de la Coquillière, tu continues ton activité de traiteur et on a l’impression de te voir partout. Où trouves-tu le temps pour faire tout ceci ?

Je suis effectivement très bien entourée, j’ai une bonne équipe avec moi. Elie est à la boutique, il y a du monde au bureau. Vu la demande de plus en plus forte pour le sans gluten et le bio, l’équipe s’agrandit automatiquement.

 

Tu es issue d’une famille qui baigne dans le milieu artistique et je sens une recherche d’esthétisme dans la présentation de ta cuisine. Quelle a été ton éducation artistique à toi ? Quelle est ton approche de l’expression artistique notamment quand tu cuisines ?

Pour moi, la digestion commence par les yeux donc il est important que le plat soit très joli. Il est important que ce soit beau car la présentation peut beaucoup jouer sur le goût. Mon grand-père a une fondation d’art dans le sud de la France (la Fondation Maeght d’art moderne et contemporain à Saint Paul de Vence, ndlr) j’ai donc baigné dans les œuvres d’art et le milieu artistique. C’était ma propre formation artistique.

 

Quel est ton plus grand accomplissement jusqu’ici ?

Avoir réussi à faire de quelque chose que j’aime mon métier.

 

Quel est l’en-cas sans gluten que tu as toujours avec toi ?

Des galettes de maïs et de l’huile de germe de blé parce que c’est sans gluten et je me fais souvent des miams aux fruits (qui est un bol de fruits, des graines avec 2 c. à s. d’huile de colza que l’on déguste en 30-40 minutes, ndlr).

8K9A4700-R

Quel goût à ton quotidien au

  • petit déj : j’alterne entre les miams aux fruits qui présentent de multiples bienfaits, les green smoothies (avec avocats, herbes, légumes), du pain des fleurs avec une purée d’amandes, gomasio et miel ou mes magic pancakes (recette dans le livre, ndlr)
  • déjeuner : on est tous ensemble dans le jardin et on profite notamment des fleurs comestibles que nous avons. On pourra manger un bô bun végétarien par exemple et la plupart du temps on mangera ce qu’on sert à la boutique
  • diner : quand je suis chez moi, je prends souvent une soupe mais je suis souvent au restaurant où je vais souvent choisir du poisson ou une salade.
  • dessert : je raffole de fondant au chocolat, de cookies et de cheesecake.

 

Laquelle de tes recettes préfères-tu ?

Par-dessus tout, je préfère manger ce que je plante et ce que je cueille. Ramasser des œufs frais, faire ma salade avec mes propres légumes. En somme, ce sont les recettes les plus fraîches. En dessert, ce sont mes cookies, le cheesecake ou la tarte au citron de mon livre.

 

Quel ingrédient trouve-t-on régulièrement dans ton placard ?

Le gomasio, l’huile de coco, les chips de kale, le sucre de coco, la soupe instantanée miso (notamment quand je voyage) et des huiles crues.

 

Quels sont tes restos favoris à Paris ?

  • Mon comptoir detox bien sûr – 34 rue de la Coquillière, 75001 Paris
  • Pousse pousse – 5 rue Notre Dame de Lorette, 75009 Paris
  • Pattaya pour leur soupe (restaurant thaï)– 29 rue Etienne Marcel, 75001 Paris
  • Ito, le japonais – 4 rue Pierre Fontaine, 75009 Paris
  • Le fumoir – 6 rue de l’Amiral Colingy, 75001 Paris
  • Sol Semillia, la marque de super aliments – 2 » rue des Vinaigriers, 75010 Paris

 

Et à l’étranger ?

 

As-tu une phrase qui te redonne de l’énergie quand tu es en période de faiblesse psychologique ?

« On s’en fout », c’était le mantra de ma grand-mère pour toutes les fois où l’on rencontre un obstacle que ce soit au travail, dans les relations, notre relation à l’argent.

 

Comment prends-tu soin de ton corps ?

J’en prends pas toujours soin précisément mais je fais au moins une semaine de jeûne par an chez Céleste. Je me respecte, je ne me culpabilise jamais et je ne me sens jamais mal si j’ai mangé ceci ou cela. Je fais des massages, un peu de sport et je remplis mon quotidien de pensées positives. Je suis aussi une grande adepte de la psychologie positive.

 

Quelle est ta routine beauté ?

Je dois dire que depuis avoir découvert Dr. Hauschka, je n’utilise que cette marque. Ils ont des rituels spécifiques à suivre, par exemple, on n’utilise pas de crème le soir pour laisser respirer la peau qu’elle se réhydrate vraiment. Sinon en produits de beauté, je n’utilise que des produits qui sont aussi utiles dans la cuisine : l’argile, les huiles essentielles, l’huile de germe de blé pour la peau, le miel dès que j’ai une blessure, l’huile de coco et le beurre de cacao pour me faire un masque sur les cheveux et enfin le beurre de karité pour les pieds. 

 

Quelle est ton idée de la journée idéale ?

Une journée dans la nature avec mes proches où je découvrirais de nouvelles plantes comestibles, où je me baignerais dans les rivières et que je pourrais faire un feu de bois.

 

Qu’est-ce qui te rend heureuse ?

Un peu tout… la découverte d’une nouvelle langue… même de petites choses comme un rayon de soleil quand je suis à vélo, une odeur de fleur comme celle du géranium. Le bonheur est de partout, il suffit de bien vouloir le voir. On devrait toujours être heureux, cela devrait être une constante

 

laguinguettedangelewelovegreen-sansgluten-glutenfree-bylouisesk12

Angèle… a very special encounter. While talking to her I felt that a connexion established itself. In just a few moments, I knew that we share very similar views on life, nutrition and happiness. Angèle is a person who comes across as sincere, humble and a deeply “good person”. I was touched by her simplicity, her joie de vivre and lightness. If you didn’t know her, note that Angèle is not “surfing” on the gluten free wave. She’s been investing all her time on healthy lifestyles through her catering company “La guinguette d’Angèle” for at least 3 years. Today, she’s written a book, Délicieusement green, opened a detox counter in the 1st arrondissement of Paris and is currently presenting her treats to shows and after-parties of the fashion show! Here is what I learned about her.

 

Where do you live ?

In the 11th area of Paris in a large house with friends and I go to the countryside every weekend to breathe some fresh air.

 

What brought your interest in nutrition and gluten free food in particular?

I have lived a lot abroad and discovered other ways of eating very much developed. In San Fransisco, you can find many locavores and gluten free food; in Australia, they are really fond of detox, green juices; in Brazil nature offers incredible foods with loads of benefits which you can enjoy eating. When I came back from the US at 17, I met naturopath Céleste Candido during an internship. She made me discover naturopathy and fasting. It was a real introduction to this world. Today, I’m training to become a naturopath and take classes during weekends.

 

And what was the trigger to you launching your “guinguette” (the catering shop)?

Everything began with one of Céleste’s clients whom I met during an internship and who needed help in the making daily food and for his guests. There, I slowly began making food for others. I grew this activity with my organic & gluten free catering service which I’ve been running for some time now. My main clients were mostly people from fashion and actresses… a quite elitist group but I consider that everyone has the right to eat well. I wanted to give more people access to good food so I started with a book (Délicieusement green, éditions Marabout, editor’s note) and then a detow counter. I want to show (and we really are united on this point) that it isn’t that hard to cook gluten free food.

 

You’ve just launched a cookbook, opened your detox counter, rue de la Coquillière in Paris, you continue you catering service and I seem to see you everywhere. How do you find the time to do all this?

I indeed have a team with me, a very good team. Elie is at the shop and there are some helping at the office. Seeing that the demand for organic & gluten free food is growing, the team is automatically growing as well.

 

You come from a family which is immersed in the artistic field and I feel a search for aesthetics when preparing your food. What has been your artistic education? What was your approach to artistic expression when you cook?

For me, digestion begins with the eyes so it’s important that the dish is appealing. It’s important that it’s beautiful because it can influence taste a lot. My grand-father has an art foundation in the South of France (the Maeght Foundation of contemporary and modern art in Saint Paul de Vence, editor’s note) so I was grew up within the artistic world. That was my artistic education.

 

What is you biggest achievement so far?

Having succeeded in making my job of something I love.

 

Which gluten free snack do you always carry with you?

Corn crackers with wheat germ because it’s gluten free and I often make “fruit miams” (a bowl of fruits with seeds, 2 tbsp of colza oil which one should take 30-40 minutes to eat, editor’s note)

 

What does your day-to-day taste like for:

  • Breakfast: I alternate “fruit miams” which have loads of benefits, green smoothies (with avocado, herbs and vegetables), “pain des fleurs” (gluten free crackers) with almonds purée, gomasio and honey or my magic pancakes (from my book, editor’s note)
  • Lunch: we are all in our garden and we take advantage of the edible flowers we have. We could have a vegetarian bô bun for instance and most of the time we would have what we are serving at the counter
  • Dinner: when I eat at home, I often make myself a soup but I’m often eating out so I’d rather choose fish or a salad.
  • Dessert: I’m crazy about chocolate fondant, cookies and cheesecake.

 

What recipe do you prefer?

More than anything, I prefer eating what I plant and what I harvest. Picking up fresh eggs, making a salad with my own vegetables… in a nutshell I prefer the recipes which are the freshest. For dessert, I would enjoy the most my cookies, cheesecake or lemon tart from my cookbook.

 

What ingredient do you regularly have in your cupboard?

Gomasio, coconut oil, kale chips, coconut sugar, instant miso soups (namely for when I travel) and raw oils.

8K9A7257-R

What are your favorite restaurants in Paris?

  • My detox counter of course – 34 rue de la Coquillière, 75001 Paris
  • Pousse pousse – 5 rue Notre Dame de Lorette, 75009 Paris
  • Pattaya for their soup (thaï restaurant)– 29 rue Etienne Marcel, 75001 Paris
  • Ito, Japanse food – 4 rue Pierre Fontaine, 75009 Paris
  • Le fumoir – 6 rue de l’Amiral Colingy, 75001 Paris
  • Sol Semillia, the superfood brand – 23 rue des Vinaigriers, 75010 Paris

 

And abroad?

 

Do you have a sentence which gives you energy back when you are down psychologically?

“I don’t care / it doesn’t matter”, it was my grand-mother’s mantra for all the times when you encounter an obstacle whether at work, in relationships, in our relationship with money.

 

How do you take care of your body?

I don’t always precisely take care of it but I fast at least once a year with Céleste. I respect myself, I never blame myself or feel guilty after having eaten this or that. I do massages, some physical activity and I fill my daily life up with positive thoughts.

 

What is your beauty routine?

I must say that since I discovered Dr. Hauschka, I’ve only been using this brand. They have specific rituals one should follow, for instance, you don’t use cream in the evening in order to let your skin breathe and get really hydrated. Other than that, I mostly use beauty products I also can use in the kitchen: clay, essential oils, wheat germ oil for my skin, honey for every time I’m hurt, coconut oil and cocoa butter to make a hair mask and finally shea butter for the feet.

 

What is your idea of an ideal day?

A day in nature with my close friends where I would discover new edible plants, where I would bathe in rivers and I could make wood fire.

 

What makes you happy?

A bit of everything… the discovery of a new language… even small things like a sunbeam when I’m riding my bike, the scent of a flower like a geranium. Happiness is everywhere; you just need to see it. We should always be happy, it should be constant.

Portrait1

You Might Also Like