BIEN ÊTRE Interviews Le corps RENCONTRES

Interview de Caroline Boulinguez, fondatrice du Samashtiti Studio à Paris

22 July, 2015

(IN ENGLISH BELOW)

Caroline Boulinguez est une personne extra-ordinaire car véritablement, des personnes comme elle, on en rencontre pas tous les jours. Si vous vivez à Paris et que vous avez déjà pris des cours d’Ashtanga yoga, c’est grâce à elle. Il y a 20 ans, elle a fait venir la discipline dans notre capitale. Je l’ai d’abord rencontré lorsqu’elle donnait des cours dans son studio Samashtiti Studio à Bastille, puis je l’ai vu dans un reportage sur le yoga et appréciais évidemment beaucoup ses cours. Lors des cours de yoga que j’ai pris à Bali, j’ai pu constater que même si les sessions étaient de haut niveau, j’avais vraiment acquis des bases solides grâce aux cours de Caroline. Les fondamentaux de la respiration, des postures et de non comparaison aux autres étaient en place. Je l’admire pour avoir apporté autant de bien-être autour d’elle. Echanger avec Caroline pour partager avec vous davantage sur son parcours, sa philosophie et sa relation au yoga a été un moment très précieux. Je suis ravie de vous en faire part ici.

Caroline-Boulinguez-Ashtanga-Yoga-Paris

Dans quelle ville vis-tu ? Paris


Qu’est-ce qui t’a amené à t’intéresser au bien-être et au yoga en particulier ?

Ce qui m’a intéressé dans le yoga était plutôt l’aspect philosophique, de sérénité, une pratique que l’on pouvait appliquer dans la réalité. Auparavant, j’étais une ado à côté de son corps qui pensait beaucoup. J’avais passé du temps chez les sœurs mais en sortant je ne croyais plus en la vie. J’avais pourtant besoin de croire en quelque chose de supérieur. Ce qui m’a plu c’est donc toute la philosophie autour que l’on pratique en direct avec le yoga, les postures et la respiration. On en fait une expérience directe pour un mieux-être psychique.


Et quel a été le déclenchement pour le lancement du studio Samashtiti à Bastille ?
Etudiante, je suis partie dans les études de l’Inde. Sa culture, son identité, sa géographie et son histoire. J’ai commencé à Lille puis continué à Paris III et Dulco d’Hindi à Dauphine (elle a également une maîtrise de Lettres Modernes de Français Langues Etrangères et un diplôme de Spirale Dynamik en Anatomie, ndlr). Je pratiquais le yoga depuis 1985 où j’ai également découvert la philosophie autour avec différents mentors, j’ai beaucoup voyagé en Inde et un jour une amie m’a dit « tu es à la seule sur Paris à avoir fait 10 ans d’Ashtanga, pourquoi n’ouvrirais-tu pas un studio ? ». Alors on m’a prêté un studio pas loin de Bastille (un autre que l’actuel Studio) et j’ai commencé à enseigner.

 

Où as-tu appris le yoga et la philosophie autour ?

Le psychiatre Philippe Mons est le véritable prof de yoga qui a fait venir l’Ashtanga en France. Je l’ai rencontré à Lille, c’est devenu mon mentor. Rapidement, j’ai fait la rencontre de Pattabhi Jois qui était son Maître yoga depuis 1983. Je me suis ainsi rendue comme eux à Mysore, en Inde, de manière régulière afin de renforcer mes connaissances, ma découverte de la discipline et ma pratique.

J’ai également beaucoup appris dans les textes et bien sûr lors de mes cours à l’université sur la culture indienne.


Qu’aimes-tu dans cette pratique ?

On ne devrait pas avoir des « j’aime / j’aime pas » (je suis totalement intriguée par cette remarque, ndlr), mais pour répondre à ta question, je me connecte à son dynamisme, ses mouvements, sa respiration, le fait de concentrer son regard sur soi-même grâce aux bandas (contraction des muscles de la glotte et du périnée notamment, ndlr).

beachpinterestyoga
Beaucoup de personnes se demandent encore à quoi sert la pratique du yoga. Comment peut-on appliquer le yoga et sa philosophie à la vie de tous les jours ?

Normalement, cette pratique ne sert à rien en soi puisque l’idée du yoga est qu’il n’y a pas d’objectif car tout est déjà là. Le yoga, en ce qu’il sculpte et muscle le corps permet d’être préventif pour la santé. A ce moment-là, j’ai partagé avec Caroline mon sentiment sur les postures d’équilibre. Nous étions d’accord pour dire qu’à la base si elles sont inconfortables, les postures d’équilibre sont travaillées par le souffle et la patience, ce qui est un très bon exercice que l’on peut appliquer dans n’importe quelle situation nouvelle et les missions exigeantes au travail par exemple. Quand je suis confrontée à un nouveau challenge, je pense aux postures d’équilibre quand je les fais pour la première fois, je ne comprends pas comment cette posture fonctionne, encore moins comment je suis censée tenir et finalement petit à petit en calmant mon esprit avec la respiration et une correction du prof, je rentre véritablement dans la posture et je comprends comment la travailler, son but et comment bien la faire. J’essaye d’appliquer la même démarche au projet pro ou perso en question, ndlr. Le yoga développe aussi la détermination car les postures difficiles ne sont pas naturelles.


Quels changements peut-on attendre sur son corps et son esprit en faisant du yoga ?
Il est important de comprendre qu’il ne faut rien attendre du yoga car dans cette discipline, il n’y a pas d’objectif. Ce que j’observe c’est que le corps devient plus musclé, plus résistant et cela dans toutes les formes de yoga. On l’habite de plus en plus puisqu’on le remplit avec la respiration. En conséquence, il devient plus beau car plus on soigne son corps, plus on est beau. La respiration permet d’avoir une expérience plus profonde même si l’on ne s’est pas intéressé à la philosophie derrière. On sent, on perçoit, quelque chose de plus profond. Lorsqu’on a travaillé la respiration dans les postures, on est ouvert. On a déjà pris soin de son corps car on s’est mobilisé pour en prendre soin.

Peut-on commencer une pratique seule chez soi ?
Oui une première fois, si l’on découvre par exemple le yoga sur internet. A partir de la 2ème pratique en revanche, il faut tout de suite suivre un prof afin qu’il puisse corriger les postures pour éviter de se blesser. Comme on ne peut pas se voir entièrement même avec un miroir, le prof peut jouer ce rôle miroir complet et nous guider sans jugement.


Qui t’inspire ?

Plus que qui, je suis inspirée par cette immense philosophie indienne qui nous fait voir la vie différemment. Une vision de la vie et du corps qui n’est pas chirurgicale et médicale mais qui unifie corps et esprit. C’est la découverte d’une sagesse qui n’existe pas en Europe. Appliquer les techniques mystiques au corps.

La pratique elle-même du yoga m’inspire et ses 2 disciples Philippe Mons et Pattabhi Jois inévitablement aussi.


Quel est ton plus grand accomplissement jusqu’ici ?

Avoir créé ce monde d’Ashtanga yoga à Paris. Avoir permis un partage de plaisir et de passion aux gens. Avoir créé une école de formation au bout de 3 ans, mis au point des dvds, avoir offert du travail aux profs et du bien-être aux élèves…


As-tu toujours été passionnée par le yoga ou bien est-ce récent ?
Cela fait maintenant 30 ans que je pratique.

chaturangayogapinterest

Quel goût a ton quotidien au :
* petit déj :
Je ne mange rien avant la pratique. Après le yoga, je mange des graines germées, des fruits et du pollen l’été et des céréales et compléments alimentaires l’hiver.

* déjeuner : Je mange un repas consistant, souvent remplis de légumes. De même, en fonction des saisons, je mange cru l’été et chaud l’hiver.

* dîner : le dîner est léger chez moi, voire très léger.

* dessert : je suis friande de dessert bio que je mange avec modération. Pas de sucre blanc raffiné, mais du miel, du sirop d’érable ou du sucre roux.

 

Je mange bio et végétarien la plupart du temps, sauf occasionnellement un peu de viande quand je suis chez des amis par exemple. Je retrouve mon équilibre avec les protéines végétales.

Quel ingrédient trouve-t-on régulièrement dans ton placard ?
Du curcuma, du cumin, des algues maritimes, des graines germées, des graines de lin, du soba…

Quels sont tes restos favoris à Paris ?
Je cuisine beaucoup moi-même, mais je vais parfois au Grand Appétit, rue de la Cerisaie à côté du studio ; Ginger aussi pas loin qui est bio. Ensuite, tous les restos bios de Paris, je trouve qu’on fait de très belles choses aujourd’hui sur Paris.

Quel est le parc parisien où tu préfères aller ?
Celui proche de chez moi, le Montsouris, le parc de Berçy mais aussi les Buttes Chaumont et le parc de Vincennes. Il suffit d’être en contact avec la chlorophylle finalement, c’est l’essentiel.

Quelles sont tes 3 boutiques incontournables à Paris ?
En fait, je dirais toutes les épiceries bio et puis les boutiques de yoga Lolë et Yoga concept.

 

Quelle est pour toi la destination rêvée ?
L’Inde pour un dépaysement total et me rapprocher du monde du yoga. La ville de Mysore en particulier. J’aime aussi le Pérou et la sagesse du lac Titicaca. Mais je pense qu’il est très bon de découvrir un nouveau lieu par an. Un endroit qui étonne, qui fait vibrer, qui réveille, qui donne une fraîcheur en soi, même si c’est à côté de Paris. Sinon la destination devient vite ordinaire et c’est une richesse de pouvoir s’éveiller.

 

Comment prends-tu soin de ton corps ?

Par la pratique du yoga.

Les matins où j’ai le temps, je me réveille sans trop penser, tranquillement, puis je prends le temps de réveiller les parties de mon corps comme la bouche, la langue, le visage. J’observe le climat, la respiration je commence les asanas. Même les journées où j’ai peu de temps, par mon métier, je sais que j’aurais toujours l’occasion de pratiquer et réfléchir.

Niveau beauté, j’utilise des produits sans paraben, la egyptian cream (pas de crème blanche) et les produits Dr. Hauschka. Je fais attention à bien nettoyer ma peau et notamment la langue, le nez et la bouche.

Je mange sainement comme nous en avons parlé tout à l’heure.

 

Quelle est ton idée de la journée idéale ?
Ce serait une journée avec des surprises, de bonnes vibrations dans la salle de yoga, le plaisir d’une rencontre inattendue comme la nôtre, des émotions sereines et positives, des conversations chaleureuses, un partage entre amis et pourquoi pas un bon ciné.

 

Qu’est-ce qui te rend heureuse ?
Le yoga. Je considère que j’ai beaucoup de chance de pratiquer le yoga car sa philosophie permet de toujours prendre le meilleur de ce qui nous arrive. J’apprends à prendre de la distance grâce à des techniques pour ne pas macérer le négatif et ne pas penser qu’à cela quand ça ne va pas. L’attention est portée sur le positif autour de nous au lieu de choisir le négatif. C’est important car ce à quoi on pense se reflète à l’extérieur. On sait aussi que lorsque l’on est dans un moment difficile, c’est seulement passager.

Sinon, l’amour, l’amitié, les fleurs, ce qui est inattendu et nous fait du bien ou ce qui est attendu et se passe bien.

 

As-tu une phrase qui te redonne de l’énergie quand tu es en période de faiblesse psychologique ?

Les chants Gayatri Mantra font beaucoup de bien. Emettre des sons et chanter est bénéfique. Sinon, je pense que c’est important de se détacher du jugement des autres, et si je me détache de mon propre jugement, je peux me détacher de celui des autres. Je répète parfois la phrase : « dès cet instant, moi Caroline Boulinguez, j’apprends à ne pas porter de jugement sur moi-même ».

 

As-tu des astuces pour rester saine et de bonne humeur tous les jours ?

Quand on a le temps, il faut penser à se dorer de l’intérieur. Quand on a moins de temps, on observe et on laisse passer.

Le sens de l’humour est très important. Cela crée une rupture et permet de ne pas s’identifier, il fonctionne comme un bouclier. 1 éclat de rire par jour est un bon rythme.

Rencontrer de nouvelles personnes.

Tous les jours, 5 minutes avant de partir travailler, s’obliger à s’asseoir, respirer et observer ce qu’il se passe en nous. Que ce soit la digestion du petit déjeuner ou autre chose qui se passe, quand on fait ça, on part déjà avec des points en plus pour passer une bonne journée.

cobrapinterestyoga

***

Caroline Boulinguez is an extra-ordinary person because truly, you don’t meet people like her every day. If you live in Paris and have already taken an Ashtanga yoga class, it’s thanks to her. 20 years ago, she brought the discipline to our capital. I first met her when she was giving class in her Samashtiti Studio at Bastille in Paris, then I saw her in a documentary on yoga and of course I greatly appreciated her classes. During the yoga classes I took in Bali, I noted that even if the sessions were high level, I had really acquired strong fundamentals in Caroline’s classes. The grounding of breathing, postures and the non-comparison to others was in place. I admire her for having spread so much well-being around her. Talking with Caroline in order to share with you more about her path, her philosophy and her relationship with yoga was a very precious moment. I am happy to tell you more about it here.

Where do you live ? Paris


What triggered your interest in well-being and yoga in particular ?

What caught my attention in yoga was rather the philosophical side, the serenity, values & beliefs which you can apply to your body through a practice. Previously, I was a teenager living beside her body and was always in my head. I had spent some time with the catholic sisters but when I came out I didn’t have faith in life anymore. Yet, I needed to believe in something superior. What I liked is all the philosophy around which you can immediately put in direct practice with yoga, its postures and its breathing. You have a direct experience for a better psychological well-being.

 

And what made you decide to open the Samashtiti Studio at Bastille ?

I studied India at university; its culture, identity, geography and history. I started in Lille then I continued in Paris III and Dulco d’Hindi at Dauphine University (she has also a Masters in Modern Literature in French Foreign Language and a diploma from Spirale Dynamik in Anatomy, editor’s note). I had been practicing yoga since 1985 a time when I also discovered the philosophy around it with different mentors, I had travelled a lot to India and one day a friend told me “you are the only one in Paris who has 10 years of experience in Ashtanga yoga, why don’t you open your own studio?”. So I borrowed a studio at Bastille (another one than the one she has today) and started teaching.

 

Where did you learn about yoga and the philosophy around it ?

The psychiatrist Philippe Mons is the real yoga teacher who brought Ashtanga to France. I met him in Lille and he became my mentor. Quickly, I met Pattabhi Jois who had been his mentor since 1983. Like them, I went regularly to Mysore, in India, in order to strengthen my knowledge, my discovery of the discipline and my practice.

I also learned a lot through the texts themselves of course and on the Indian culture during my classes at university.


What do you like in this discipline ?

One shouldn’t ask those questions « like / don’t like » (I am so intrigued by this statement, editor’s note), but to answer your question, I connect to yoga through its dynamism, its movements, its breathing, the act of concentrating one’s sight on yourself through bandas (muscle contractions in the glottis and the perineum namely, editor’s note).

 yogapinterestlandscapebeach

A lot of people still wonder what the use of yoga is. How can one apply yoga and its philosophy to everyday life?

Normally, this practice has no use by definition because the idea of yoga is that there are no objectives, everything is already there and as it should be. By sculpting and building the muscles of your body, yoga helps preventing from diseases. At that moment, I shared with Caroline my feeling on balance postures. We agree to say that even if those postures are uncomfortable to begin with, they are then worked through by breathing and being patient, which is a great exercise you can apply in every new situation and demanding projects at work for instance. When I am confronted to a new challenge, I think about the balance postures when I do them for the first time; when I don’t understand how the posture is supposed to function, even less how I am supposed to hold it and in the end little by little by calming my mind through breathing. Adding a correction from the teacher, I really enter into the posture and I get how I’m supposed to work it, its goal and how to do it properly. I try applying the same approach to the professional project in question, editor’s note. Yoga also develops determination because difficult postures are not natural.

 

Which changes can one expect on one’s body and mind by practicing yoga ?

It’s important to understand that one should not expect anything from yoga, there is no goal. What I observe is that the body becomes more muscular, more resistant and this with all types of yoga. Your body become more and more alive as you fill it out with breathing. As a consequence, it becomes more beautiful because the more you take care of your body, the more beautiful it becomes. Breathing allows a deeper experience even though you haven’t dug into the philosophy behind it. You feel, you perceive something more profound. When you have worked on breathing in the postures, you are open. You have already stopped your schedule to take care of your body.

Can one start practicing alone at home ?

Yes the first time, if you discover yoga on the internet for instance. Starting the 2nd time nevertheless, you need to continue with a teacher so that they can correct the postures and avoid you getting hurt. As you can’t see yourself as a whole even with a mirror, the teacher can play this part of being a complete mirror and guide us without judging.


Who inspires you?

More than who, I am inspired by the immense Indian philosophy that makes us see life differently. Another vision of the human body which is not surgical and medical but unifies body and mind. It’s the discovery of a wisdom that doesn’t exist in Europe. Applying the mystical techniques to the body.

The practice of yoga itself inspires me and its 2 adepts Philippe Mons and Pattabhi Jois inevitably as well.


What is your greatest achievement so far ?

Having created this world around Ashtanga yoga. Having created a teaching school after 3 years, developed dvds, having given jobs to the teachers and well-being to the students…


Have you always been passionate about yoga or is it recent ?

I have been practicing for 30 years now.

highlungeyogapinterest

What is your typical:

  • Breakfast: I never eat before practice. After yoga, I eat germinated seeds, fruits and pollen during summer and cereals + dietary supplements during winter.
  • Lunch: I have a substantial meal, often filled with vegetables. Like for breakfast, according to seasons, I have raw food in the summer and hot meals in the winter.
  • Dinner: I have a light dinner, if not very light.
  • Dessert: I like organic desserts which I indulge with moderation. No refined white sugar but honey, maple syrup and cane sugar.

I eat organic and vegetarian most of the time, except occasionally I allow myself some meat when I’m out with friends. I find the balance with vegetable proteins.

Which ingredients do you regularly have in your cupboard ?

Curcuma, cumin, seaweed, germinated seeds, flaxseeds and soba.

 

What are your favorite Parisian restaurants ?

I cook a lot myself, but I like Grand Appétit, rue de la Cerisaie next to the studio ; Ginger not far as well which is organic. Then all organic restaurants in Paris, I reckon that we have a wide range of choice here in Paris.

What is the Parisian park you prefer walking in?

The one close to my place, the Montsouris, the parc de Berçy but also the Buttes Chaumont and the parc de Vincennes. You just have to be in contact with chlorophyll in the end, that’s the main thing.

 

Which are your 3 main shops in Paris ?

Actually, I would say all organic grocery food stores and the yoga stores Lolë and Yoga concept.

 

What is the ideal travel destination in your mind?

India for a complete break of habits and to get closer to the world of yoga. The city of Mysore in particular. I like Peru as well and the wisdom of the Titicaca lake. I think that it’s very good to discover a new place each year. A place which astonishes you, that makes you vibrate, that wakes you up, that gives you a fresh take on things even if it’s close to Paris. Otherwise the destination becomes quickly ordinary and it’s a wealth to being able to be awakened.

 

How do you take care of your body ?

Through practicing yoga.

The morning when I have time, I wake up without thinking too much then I take the time to wake up the different parts of my body like the tongue, the mouth and the face. I observe the climate, my breathing and I start asanas. Even the days where I don’t have much time, I know that, doing what I do, I will have time to practice and reflect.

Beauty wise, I use paraben free products, the Egyptian cream (no white cream) and the Dr. Hauschka products. I am careful with cleaning my skin and also my tongue, nose and mouth.

I make healthy eating choices like we talked about earlier.

 

What is your idea of the ideal day?

It would be a day with surprises, good vibes in yoga class, the pleasure of an unexpected encounter like ours, serene and positive emotions, warm conversations, sharing between friends and why not a good movie.

 

What makes you happy ?

Yoga. I consider myself very lucky for practicing yoga because its philosophy enables me to always focus on the good that’s happening to me. I learn to see the bigger pictures through techniques in order not to macerate the negative and not to think only about that when it’s not going well. The attention is drawn to the positive instead of choosing the negative. It’s important because what you think about is reflected on the outside. And when you are going through a difficult moment, we also know that it will pass.

Otherwise, love, friendship, flowers what is unexpected and is good or what is expected and goes well.

 

Do you have a sentence that gives you energy when you have psychologically low ?

Gayatri Mantra songs are really good for you. Emitting sounds and singing is beneficial. Otherwise, I think that it is important to detach yourself from others’ judgment. And if I can detach myself from my own judgment, I can detach myself from others’. I sometimes repeat the sentence: “from this moment on, I, Caroline Boulinguez, learn not to judge myself”.

 

Do you have tips to stay healthy and in a good mood every day?

When you have time, take it to pamper your inner self. When you have less time, just observe and let things pass by.

Having a sense of humor is very important. It creates a rupture and works as a shield and helps not identifying oneself. 1 burst in laughter a day is a good rythm.

Meeting new people.

Every day, 5 minutes before leaving for work, make yourself sit down, breath and simply observe what’s happening inside of you. Whether it’s digesting your breakfast or anything else happening, when you do that, at least, you start with extra points for having a good day.

Source des photos : Pinterest

You Might Also Like