BALI

{ La Série de Bali } Food

26 June, 2015

(IN ENGLISH BELOW)

Il y a 1 mois, pendant les ponts de mai et après mon court séjour à Singapour, je suis tombée amoureuse de Bali. Tout n’est pas paradisiaque mais avec un peu de préparation, s’adapter et comprendre où aller et pour quelles activités rend le voyage magique. Voici le guide scrapbook de mes 10 jours passés sur place. Je l’ai réparti en 4 épisodes autour des thèmes suivants : surf, yoga & spa, food et paysages balinais.

Voici l’épisode indispensble de la série : l’alimentation à Bali. Après un rapide portrait de la culture culinaire balinaise et mon ressenti, je vais vous préciser les restos qui nous ont plu et vous allez voir que manger sans gluten n’est pas du tout un soucis à Bali.

Cuisine balinaise : comme partout en Asie, le riz compose presque la totalité des repas. Beaucoup de famille cultivent leur propre champ de riz afin de nourrir la famille entière toute l’année. Cela peut paraître un peu anodin hors contexte, mais quand je me suis retrouvée dans les rizières, avec des champs de riz à perte de vue, c’était plutôt impressionant. Le premier que nous avons vu était grand de plusieurs centaines d’hectares et nourrissait une famille de 18 personnes 365 jours par an, avec une alternance entre riz noir et blanc. Le riz noir étant principalement utilisé dans les desserts, il se mange beaucoup moins fréquemment. Si le riz blanc est mélangé avec les autres ingrédients dans le beef & basil rice ou le pineapple fried rice, j’ai eu l’impression qu’il est davantage servi à côté en accompagnement. Il est donc facile de ne pas trop en manger si ça commence à faire un peu trop de riz. Les épices comme le chili, le curry, le gingembre et la citronnelle sont fréquemment utilisés. La noix de coco, le soja et les cacahuètes parfument également souvent les mets. Je craque pour les plats préparés à base de noix de coco ; cela donne tout de suite une texture onctueuse et un goût tout doux aux plats tant salés que sucrés. Nous avons suivi un cours de cuisine chez Paon Bali, ce qui nous a donné une bonne idée des plats régionaux. Comme je l’imaginais, ce sont beaucoup de plats pas si compliqués à faire ; la difficulté étant surtout de trouver exactement les mêmes ingrédients en Europe… mais Noélie m’a heureusement fait repérer des supermarchés asiatiques dans le 13ème de Paris comme celui des Frères Tang. Nous avons donc découvert :

  • Le gadong gadong : plats de légumes à l’ail.
  • Le Be Siap Mesanten : le poulet au curry, classique mais délicieux
  • Le tempeh = des morceaux de soja frits dans de l’huile et soja. Nous l’avons fait sans gluten pour moi et je les ai clairement préférés à ceux des restos. Ils avaient un goût sucré et caramélisé, on aurait dit un dessert à grignoter. Un de mes favoris de l’atelier.
  • Les Sate swap : brochettes de poulet cuites au barbecue parfumés à la noix de coco
  • La Kuah Wong : soupe de champignons

paonbalicookingclass3-foodtravelbylouisesk

Cours de cuisine Paon Bali. Au début de l’atelier, la gérante demande quelles sont les personnes qui ont des intolérances alimentaires donc vous pourrez préparer vos propres alternatives sans gluten sans soucis. On voit qu’elle a l’habitude. Les végétariens sont également les bienvenus. L’adresse de ce cours m’avait été soufflé à l’oreille avant mon départ et je ne regrette pas du tout les 350 000 IDR (ie 23 euros) payés pour les 4-5 heures passés là-bas. C’est très bien organisé donc même si je trouvais qu’on était un peu nombreux au début, on a tous eu le temps de participer à la préparation de tous les plats : chop chop, remuer, faire cuire ou assaisonner. Et c’est un moment très convivial, répartis en petits groupes, on s’est retrouvé à côté d’un couple de retraités américains qui venaient passer 2 mois à Bali. Le rêve. Adorables, drôles et complètement détente.

paonbalicookingclass-foodtravelbylouisesk

Impressions. J’ai adoré manger à Bali. J’ai rencontré un couple de français qui m’a fait comprendre que les 2 n’aimaient pas car tout était à base de riz et que le café n’était pas vraiment bon. Donc on y va pas pour le cappuccino ^^. Effectivement c’est une cuisine qui tourne autour du riz comme expliqué plus haut, mais il y a également beaucoup de soupes de légumes, des pâtes de riz ou autre pâte si le gluten ne vous gêne pas. Les plats restent globalement simples, ce que je préfère. J’ai vraiment été surprise par le focus qu’il y avait sur le sans gluten. Beaucoup de restaurants savaient ce que c’était (bon départ) et proposaient des alternatives explicitées sur la carte. MAIS attention : j’ai quand même vu une ou deux cartes qui proposaient des options sans gluten qui clairement étaient avec gluten (j’ai zappé quel resto c’était). Cela dit, il n’y a pas eu d’accident ou de mauvaise surprise sur ce qui a été commandé donc pas trop de crainte non plus.

paonbalicookingclass2-foodtravelbylouisesk

Adresses retenues : Pour les restos, on a équilibré nos choix entre suivre le Lonely Planet et les restos sur lesquels on tombait un peu hasard.

A Legian / Seminyak / Kuta

Mozzarella

mozzarellabali2-travelbylouisesk

Warung Ocha

warungbali2-travelbylouisesk

Hitana

hitanabali2-travelbylouisesk

Earth Café

earthcafebali2-travelbylouisesk

 

A Ubud

La liste va être extrêmement courte puisqu’on a mangé 2 jours sur 3 à notre hôtel Swasti Eco Cottages – un délice ! Un coup de cœur pour les smoothies avec la possibilité d’ajouter des super-aliments, l’assiette méditéranéenne et la salade squash butternut, avocat, quinoa. J’ai adoré ! Notez que la carte est très healthy et joue le jeu à fond donc si vous cherchez quelque chose de plus classique, c’est peut être pas là que vous trouverez votre bonheur. Le dernier jour dans le centre de Ubud n’était pas incroyable niveau food, on a juste repéré un resto qui avait l’air pas mal du tout, très chic avec nécessité de réserver à l’avance : Locavore. SI vous le testez, je serais curieuse de savoir ce que vous en avez pensé.

healthybreakfastswasti-bylouisesk healthySMOOTHIESswasti-bylouisesk

A Padangbai

Hôtel Top Inn au bord de la plage, c’est le dernier de l’allée donc vous ne pouvez pas le râter. C’est aussi le favoris du Lonely Planet. On y a passé 3 bonnes heures à déguster le jus d’une noix de coco entière et discuter en observant la mer, puis on a commandé des soupes délieuses : coco, légumes & nouilles de riz. Nous sommes revenus le lendemain matin pour le petit déj avant de partir pour Gili.

lunchpadangbai-FR-TRAVELbylouisesk

Sur l’île Gili

On a adoré le Kayu Café, petit resto tenu par une française, le seul qu’on ait repéré de vraiment alléchant et de bonne qualité. Ils servaient des plats asiatiques, des salades healthy et desserts crus. Nous y avons diné le soir (soupe de légumes) et déjeuné le lendemain (pad thaï). Leur jus sont vraiment bons aussi.

foodgili-FR-TRAVELbylouisesk

Lors de l’excursion de trekking

Le plus incroyable était pour l’ascension du mont Batur (que je vous décris dans l’épisode paysages balinais). Nous sommes passés par l’organisation recommandée par tripadvisor (qui est disponible dans pratiquement tous les hôtels de l’île) donc avec environ 300 personnes par session qui gravissent le volan pour voir le lever du soleil. Et bien là, le petit déj était servi dans une ferme bio (oui oui) et les DEUX petits déj (sur TROIS) étaient SANS GLUTEN ! Je n’y croyais pas. Quand la réception de l’hôtel où nous nous étions renseigné me disait d’un ton tellement sûr que ‘oui oui c’était bien sans gluten’ j’avais du mal à croire qu’ils avaient bien compris ma question. Donc j’ai envoyé un mail la veille pour avoir confirmation (oui parce que gravir un volcan, la nuit, marcher pendant environ 9 heures, ça ne se fait pas sans manger régulièrement).

pinehcoladatrekking-travelbylouiseskfr

coconutwaterbali-travelbylouisesk

Une eau de coco fraîche, ça vous tente ?

***

One month ago, for May’s bank holidays and after my quick escape to Singapore, I fell in love with Bali. Everything is not a paradise but with some preparation, adapting and understanding where to go for which activity can make the journey magical. Here is a scrapbook guide of my 10 days around the island. I split it in 4 episodes around the following themes: surf, yoga & spa, food and Balinese landscapes.

Here is the indispensable episode of the series: eating in Bali. After a quick portrait of the Balinese food culture and my impressions, I’ll specify which restaurants we liked the most and you’ll see that it’s not that difficult eating gluten free in Bali.

Balinese cooking: like everywhere in Asia, rice composes a great deal of meals. A chef explaned us that many families cultivate their own rice fields to nourish the whole family throughout the year. This can be seem anodyne out of context, but when I found myself in the rice fields avec rice as far as the eye can see, it was rather impressive. The first we saw was several hundred hectares large and fed a family of 18, 365 days a year, alternating between black and white rice. The black rice is mostly used for desserts and is not used as much. If the rice is mixed together with the other ingredients in the beef & basil rice or pineapple fried rice, I’m under the impression that it is more often served on the side. Hence, it is easy to leave it out if you feel you have had too much rice already. Spices like chili, curry, ginger and lemongrass are used a lot. Coconut and soy often perfume the meals. I have a soft spot for the meals prepared with coconut. It gives immediately a smoothness to the texture and sweetness to the taste, whether it’s a savory or sweet plate. We attended a cooking class at Paon Bali which gave us a pretty good idea of the regional specialties. As I imagined, most of the preparations are quite simple; the tricky part lies in finding all the exact ingredients back in Europe… but luckily Noélie introduced me to a few Asian food stores in Paris, 13th arrondissement, like Frères Tang. So we discovered:

  • Gadong gadong = garlic based vegetables.
  • Curry chicken = classic but delicious
  • Tempeh = bits of soy fried in oil and soy. I made them gluten free and I clearly preferred those to the ones tasted at the restaurant of our Ubud hotel (which I’m telling you about further beneath and in the yoga episode). They have a sweet and caramelized taste, almost like dessert.
  • Chicken skewers = barbecue grilled 
  • The muschroom soup

paonbalicookingclass3-foodtravelbylouiseskCooking class with Paon Bali. In the beginning, the owner asks who has food allergies, so you can easily cook your own gluten free alternative. It is obvious that she’s used to it. Vegetariens are also welcome. This course’s address was whispered to my ears before our departure and I can say that I really don’t regret the 350 000 IDR (i.e. 23 euros) given for the 4-5 jours spent over there. It is very well organized so even though I felt we were a big too many in the beginning, there’s plenty of time to participate in every recipe: chop chop, stir, cook or season. And it’s a very convivial moment, as we were split in several small groups, we were sat together with a couple of retired Americans who came to spend 2 months in Bali. The dream. They were really adorable and particularly funny.

paonbalicookingclass-foodtravelbylouisesk

Impressions: I loved eating in Bali. I met a couple of French people who admitted they didn’t fancy the food because everything was rice-based and the coffee wasn’t good. Ok so you don’t necessarily go there for the coffee ^^. Indeed, it’s a culinary tradition which turns a lot around rice as explained before but there are also a lot of vegetable soups, rice pasta or other types of pasta if gluten isn’t a problem for you. The meals remain mainly simple which I prefer. I was really surprised by tehe focus there is on gluten free food. Many restaurants know what it was (good start) and offered gluten free options explicitely on the meny. But CAREFUL: I saw one or two menu cards that were suggesting gluten free options which weren’t gluten free (I should have noted which restaurant that was but I forgot). That being said, there were accidents or bad surprises with the food being ordered so not too worry too much either.

Retained addresses: For the restaurants, we balanced our choices between the Lonely Planet’s recommendations and the ones we crossed on our road.

In Legian / Seminyak / Kuta

Mozzarella 

mozzarellabali2-travelbylouiseskEN

Warung Ocha 

warungbali2-travelbylouiseskEN

Hitana 

hitanabali2-travelbylouiseskEN

Earth Café 

earthcafebali2-travelbylouiseskEN

In Ubud

The list will be very short as we had all our meals in our hotel Swasti Eco Cottages 2 out of 3 days. It was so delicious. My special favorites were all the smoothies with the possibility to add superfoods, the mediterranean plate and the squash butternut, avocado and quinoa salad. I loved that place! But note that the menu is really healthy and takes the vibe all the way, so if you are looking for something more classic, that might not be the place you’ll find it. Our last day in Ubud wasn’t incredible food-wise, we just spotted a place that really looked good, chic with reservations only: Locavore. If you try it, I’d be curious to know what you thought of it.

healthybreakfastswasti-bylouiseskEN healthySMOOTHIESswasti-EN-travelbylouisesk

In Padangbai

Hotel Top Inn by the beach, the last one in the alley, you can’t miss it. It’s also the Lonely Planet’s favorite. We spent 3 hours indulging with an entirely fresh coconut, chit-chatting while watching the sea, then we ordered some delicious soups: coconut, vegetables and rice noodles. We came back the day after for breakfast before leaving for Gili.

lunchpadangbai-TRAVELbylouisesk

On Gili island

We loved the Kayu Café, small restaurant held by a French girl, the only one we spotted that looked mouthwatering and of good quality. They served Asian plates, healthy salads and raw desserts. We went there for dinner (vegetable soup) and had lunch the next day (pad thai). Their juices are also super good.

foodgili-en-TRAVELbylouisesk

During our trekking

The most incredible was the trekking on Mount Batur (which I’ll describe in the Balinese landscape episode). We went through the organization recommended by tripadvisor (which is available in almost all hotels) so we around 300 people per session climbing the volcano to see the sun rise. Well there, they were serving breakfast on an organic farm (yes!!) and TWO (of the THREE) breakfasts were GLUTEN FREE! I couldn’t believe it. When I asked at the reception of the hotel, they had answered me so directly and quickly ‘yes, sure it’s gluten free’, I couldn’t really comprehend that they had properly understood my question. So I sent an email the day before to get a confirmation (yes because climbing a volcano, walking for 9 hours is not something you do on an ampty stomach).

pinehcoladatrekking-travelbylouisesk

coconutwaterbali-travelbylouisesk

Fresh coconut water anyone?

You Might Also Like